Aller directement au site
Un projet d'aménagement ? Contactez-nous ! (Commande minimum : 600€ HT) 01 76 41 02 94
Un projet d'aménagement ? Contactez-nous ! (Commande minimum : 600 € HT)
Communiqué - 2022, l’année du reconditionné grâce à la loi AGEC ? 

Communiqué - 2022, l’année du reconditionné grâce à la loi AGEC ? 

Une des grandes innovations de la loi anti-gaspillage pour l’économie circulaire (AGEC) consiste à mettre la commande publique au service du développement du marché de la seconde main et du reconditionné. En effet, son décret d’application du 9 mars 2021, qui est entré en vigueur le 1er janvier 2022, oblige les acheteurs publics à consacrer au moins 20% de leurs achats à des produits reconditionnés ou issus du réemploi. Ce décret s’applique à différents types de produits et notamment le mobilier de bureau. 

Cette nouvelle règle est un moteur très puissant de développement pour le mobilier de bureau reconditionné, dans un contexte où près de 250 000 tonnes de mobilier de bureau finissent à la benne chaque année en France. Et c’est une bonne nouvelle car d’après les calculs de Bluedigo, un des acteurs importants de ce marché, acheter du mobilier de bureau reconditionné plutôt que du neuf a un réel impact positif.  Cela permet d'éviter les émissions de CO2 liées à l'extraction des matières premières et à la production de nouveau mobilier. Par exemple, une chaise de bureau achetée d'occasion permet d’éviter l’émission de 67kg de CO2, et de 61kg pour un bureau.

Par conséquent et dans une démarche de réduction de leur impact environnemental, les acteurs publics vont de plus en plus faire appel à ces solutions d’économie circulaire. En témoigne la dernière collaboration entre Bluedigo et le Ministère de l’Intérieur qui a eu recours aux services Bluedigo pour réaménager leurs espaces de travail avant même l’entrée en vigueur de la loi AGEC.

Selon Maxime Baffert, co-fondateur de Bluedigo “utiliser le levier de la commande publique pour faire changer les usages est à la fois prometteur et innovant. D'un point de vue quantitatif, les acheteurs publics représentent environ 50% du marché du mobilier de bureau. Donc l'effet peut être vraiment très significatif : à court terme, cela peut permettre de doubler la taille du marché de mobilier de bureau de seconde main en France ; cela peut également inciter et inspirer d'autres acteurs qui ne sont pas nécessairement soumis à l'obligation du décret du 9 mars 2021* mais qui sont quand même dans une démarche de réduction de leur impact et peuvent ainsi s'intéresser au marché du mobilier reconditionné.”

Si Maxime Baffert salue la démarche de la loi AGEC, il souligne néanmoins l’accompagnement nécessaire des acheteurs publics qui ne sont pas forcément habitués à acheter du reconditionné et qui sont fortement encadrés par le Code des Marchés Publics. La transition vers un mix achat de neuf/achat de reconditionné est toutefois tout à fait faisable, elle apporte non seulement un bénéfice écologique mais aussi des économies budgétaires.

Bluedigo se positionne pour accompagner les acheteurs publics dans cette transition en apportant son expertise et son expérience sur le mobilier de bureau reconditionné et en garantissant du mobilier de grandes marques.

*décret n° 2021-254 du 9 mars 2021 relatif à l’obligation d’acquisition par la commande publique de biens issus du réemploi ou de la réutilisation ou intégrant des matières recyclées.


Contacts médias :

Agence 14 septembre

Lucie Dufour - luciedufour@14septembre.com

Laura Sergeant - laurasergeant@14septembre.com - 06 08 75 74 24
Article précédent Podcast Hybride - épisode #2 : Fabien Girerd - Fondateur de Jooxter 🎙️
Article suivant La Relève du mobilier de bureau : Thomas Devineaux, co-fondateur et CEO de Louis 🎬