Aller directement au site
Un projet d'aménagement ? Cliquez ici pour demander un devis 01 88 33 72 05
Un projet d'aménagement ? Cliquez ici pour demander un devis
Future of Workspace (Episode 1) : Les grandes tendances dans l’aménagement de bureaux après la pandémie

Future of Workspace (Episode 1) : Les grandes tendances dans l’aménagement de bureaux après la pandémie

La crise sanitaire actuelle constitue un challenge d’une ampleur inégalée pour les espaces de travail et celles et ceux qui sont chargé.e.s de les concevoir, de les organiser et de les faire vivre. Généralisation du télétravail, rotation des équipes, prise en compte des contraintes sanitaires, les bureaux doivent se réinventer à un rythme effréné. 

Or la pandémie de Covid-19 est venue s’ajouter à des tendances lourdes observées depuis des années. Celles-ci remettaient déjà en cause l’organisation traditionnelle des espaces de travail, comme l’hybridation entre le bureau et la maison ou encore les besoins de stimuler la collaboration et la créativité à travers le mobilier et les aménagements. 

Comment les bureaux vont-ils évoluer dans les prochains mois et les prochaines années ? A quoi ressembleront les bureaux où nous travaillerons dans 2, 5 ou 10 ans ? Pour essayer d’y voir plus clair, Bluedigo lance aujourd’hui une série de posts de blog et d’interviews. Nous avons épluché ce qui s’est dit sur le sujet au cours des derniers mois, nous avons mobilisé les meilleurs spécialistes dans notre écosystème pour apporter quelques éléments de réponse. Premier épisode aujourd’hui avec les grandes tendances que nous voyons s’imposer dans les prochaines années. 

Des bureaux plus écologiques et plus sains

Avec le Covid-19, la protection de la santé des salarié.e.s devient une composante à prendre en compte dans les aménagements de bureaux. Réduction des risques infectieux, aération des espaces, sens de circulation, limitation des contacts, les bureaux doivent être capables de s’adapter pour faire face à de nouveaux risques et éviter de devenir des foyers d’infection. 

De plus, la conscience écologique des salarié.e.s s’est plutôt accrue avec la pandémie. La crise actuelle nous interroge encore davantage sur nos modes de production et de consommation, et la sobriété pourrait désormais guider les réflexions sur l’aménagement de vos futurs bureaux ! 

Finie la débauche de moyens, le mobilier flambant neuf changé tous les 3 ans ou les éclairages surpuissants pour impressionner les visiteurs. Préparez-vous à voir arriver dans les bureaux du mobilier de bureau de seconde main, des fournitures made in France, des snacks en vrac bio, des appareils électroniques reconditionnés… les circuits courts et le Made in France sont désormais à privilégier pour répondre aux préoccupations des salarié.e.s face aux risques écologiques. 

Des bureaux moins grands mais plus collaboratifs 

Avec le développement du télétravail, les entreprises vont sans doute réduire la surface globale de leurs bureaux. Selon une récente étude de l’IFOP et BNP Real Estate (mai 2020), 60 % des entreprises pourraient renégocier leur bail et leur loyer dans les prochains mois et 36 % s'apprêtent à réduire leur surface. Aujourd’hui, les postes de travail représentent la moitié de la surface des bureaux, l’autre moitié étant réservée aux espaces collaboratifs (espace détente, coin cuisine, espaces de réunion…). Dans les prochaines années, les espaces collaboratifs pourraient représenter 75% des espaces de travail selon Paul Silvera, fondateur du célèbre distributeur de mobilier design Silvera.  

Dans cette même étude de BNP Real Estate, 80% des répondants pensent que le bureau servira avant tout dans le futur à se rencontrer et échanger. On se rendra au bureau pour créer à plusieurs et on travaillera de chez soi pour se concentrer et écrire, d’où un aménagement des bureaux avec plus d’espaces collaboratifs, plus d’endroits informels !

Des bureaux plus flexibles 

Du coup, la place laissée aux tables de bureaux, benchs et au poste de travail traditionnel va se réduire et la tendance au “flex office” va certainement se renforcer. Selon un récent sondage de Deskeo (juillet 2020), 60% des dirigeants envisagent de passer au « sans bureau fixe » pour optimiser leurs espaces. 

Les espaces de travail seront aussi plus modulaires et hybrides. Il sera possible de créer plusieurs expériences dans un même espace : une salle de réunion qui se transforme rapidement en salle de conférence, un espace détente qui se transforme en grande cafeteria… L’ensemble du mobilier de bureau sera modulable (à roulettes, hauteur réglable, cloisons amovibles) pour aménager rapidement des espaces différents et coller au mieux aux attentes des collaborateurs.trices et des visiteurs. 

Des bureaux “comme à la maison” 

Eh oui, le bureau continuera à s’inspirer de plus en plus de la maison ! Pour donner envie aux équipes de venir au bureau, il vous faudra redoubler d’efforts pour créer des espaces de travail cozy.

Les aménagements originaux, le mobilier design, les accessoires ludiques seront de plus en plus la norme. De plus, la végétalisation contribuera fortement à l’aménagement des espaces pour créer des lieux agréables où se retrouver. Vos équipes ont besoin de nature pour se sentir bien au bureau !

Sans oublier l’animation et les services (conciergerie, afterworks…). Pour favoriser la créativité et la collaboration entre les équipes, les bureaux devront proposer des expériences et des choses nouvelles qui faciliteront les échanges entre les collaborateurs.trices. 

Le retour des tiers lieux et des espaces de coworking

Durement touchés par la crise sanitaire qui les a obligés à fermer puis à réduire la voilure, on peut penser que les espaces de coworking vont connaître une deuxième jeunesse, une fois les contraintes de la crise sanitaire derrière nous. 

En effet, pour celles et ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas rester chez eux pour travailler mais ne veulent pas perdre plusieurs heures dans les transports, le coworking va émerger comme une solution intermédiaire. A voir quel sera le modèle économique de ces espaces et comment les entreprises vont répondre aux attentes de leurs salarié.e.s sur ce point. Mais on peut s’attendre à ce que les ouvertures de tiers lieux reprennent après la fin de la crise. Ne serait-ce que pour offrir une alternative à celles et ceux qui ne veulent plus retourner au bureau comme avant mais ne veulent pas non plus trop mélanger vie professionnelle et vie privée. 

Prochain épisode : Le Covid-19 va-t-il tuer l’open space ?

Article précédent Future of Workspace (Episode 2) : Le Covid-19 va-t-il tuer l’open space ?
Article suivant Quoi de neuf chez Bluedigo ? Du mobilier neuf et éco-responsable !