Aller directement au site
Un projet d'aménagement ? Cliquez ici pour demander un devis 01 88 33 72 05
Un projet d'aménagement ? Cliquez ici pour demander un devis
Future of Workspace (Episode 2) : Le Covid-19 va-t-il tuer l’open space ?

Future of Workspace (Episode 2) : Le Covid-19 va-t-il tuer l’open space ?

Deuxième épisode de notre série sur le futur des espaces de travail, nous nous intéressons dans cet article à l’avenir de l’open space à l’heure du Covid-19. Déjà décrié avant la crise sanitaire, l’open space est encore sous le feu des critiques. Télétravail, distanciation sociale… l’open space pourra-il survivre à la crise ? 

Pour parler du futur de l’open space, nous avons interviewé Camille Rabineau, consultante et experte dans la conception collaborative d’environnements de travail innovants et fondatrice de la société Comme on travaille

Peux-tu nous présenter ton activité de conseil en espaces de travail innovants ?

Bien sûr ! Je suis consultante spécialiste des nouveaux modes et espaces de travail. C’est-à-dire que j’accompagne les entreprises qui veulent aller vers des espaces plus flexibles et plus mobiles. Cela fait 5 ans que je travaille dans l’aménagement d’espaces de travail innovants et je suis à mon compte depuis presque 2 ans. Les réaménagements de bureaux et déménagements sont de formidables opportunités pour transformer les modes de travail dans une entreprise, repartir d’une page blanche !

Comment as-tu vécu la crise actuelle ? Quels impacts la crise a-t-elle eu sur tes projets d’aménagement ? 

Comme tout le monde, il y a eu un moment de torpeur en mars et avril. Tout est allé très vite ! Mais pour ma part, j’ ai eu cette chance, le travail ne s’est pas arrêté, mes projets d’aménagement sont des projets sur le long terme parfois à horizon 2-3 ans. Mes clients n’ont pas remis en cause les contours de leur projet ou leur ambition immobilière, mais la crise sanitaire a clairement suscité de nouveaux questionnements sur l’aménagement des bureaux. 

Depuis juin, je reçois de nombreuses demandes d’entreprises sur l’adaptation et la flexibilité des espaces de travail. C’est devenu une top priorité pour les dirigeants qui se demandent comment préparer l’après mais aussi comment adapter l’espace de travail aujourd’hui avec une situation sanitaire qui évolue au jour le jour. Il faut être agile ! Il est difficile de faire des prédictions sur ce que sera l’espace de travail demain mais ce qui est certain, c’est que la flexibilité sera au cœur des futurs aménagements. 

On parle beaucoup de “mort de l’open space” à l’heure du coronavirus. Pourquoi ? 

L’open space a toujours incarné ce qu’on peut reprocher au management moderne. On utilise l’open space pour mettre en avant tous les dysfonctionnements liés à la vie de bureau. Je trouve ce discours un peu démagogique, parce qu’aucun open space ne ressemble à un autre. Certains sont insupportables, mais d’autres très appréciés... Il faut savoir qu’en France ⅔ des bureaux sont des bureaux fermés (baromètre Actineo 2019). Il ne faut pas s’imaginer que le bureau d’aujourd’hui c’est le flex office à la Google avec gros canapés moelleux et toboggans !

L’open space est encore davantage critiqué aujourd’hui car c’est un espace ouvert, ce qui semble antinomique avec la distanciation sociale et les gestes barrières. Mais la vraie question sous-jacente c’est la densité dans l’espace de travail. L’espace ouvert peut tout à fait être adapté si on diminue la densité ! Les espaces fermés ne sont pas nécessairement plus sains que les espaces ouverts car dans les bâtiments tertiaires l’air circule entre les pièces... Il y a un travail important à faire aujourd’hui sur les “healthy buildings” : la qualité de l’air intérieur, la biophilie, le respect d’un certain “espace vital” pour les salariés. Mais je trouve que dans l’urgence, les entreprises que je rencontre font beaucoup d’efforts pour rendre les espaces de travail plus sûrs. 

L’essor du télétravail va-t-il selon toi remettre en cause l’open space ? 

Si le télétravail se développe de façon pérenne et qu’on revient une fois par semaine ou deux au bureau ce n’est pas pour se remettre dans une petite “boite”… Il y aura un besoin de se reconnecter ! L’open space va continuer d’exister. Mais il existe beaucoup de réalités différentes de l’open space. Aujourd'hui l’aménagement d’espaces ouverts est complété par de nombreuses solutions (du mobilier acoustique, des salles de créativité, des salles de réunion dynamiques…). L’espace ouvert est le point nodal à partir duquel s’articule une palette d’espaces où se rencontrer, mais aussi où s’abriter.

Aujourd’hui les salarié.e.s ont à cœur de revenir ponctuellement au bureau mais quand ils.elles se retrouvent, les conditions sont dégradées, certains espaces sont condamnés, la convivialité n’est pas au rendez-vous. Il faut créer plus d’espaces collaboratifs pensés pour des usages spécifiques, intégrant ce nouveau prisme sanitaire, et surtout pensés avec les salarié.e.s. En revanche, il ne faut pas non plus sombrer dans l’interaction permanente. Il faudra toujours avoir des endroits au bureau pour se concentrer ou produire individuellement.

Open space & flex office : les deux vont-ils forcément ensemble ?

“Open space” et “flex office” n’allaient pas forcément ensemble à la base. Ce qu’on reproche d’ailleurs à l’open space des origines, c’est son aspect figé, qui engendre des nuisances : je téléphone toute la journée quand mon voisin doit se concentrer. Avec le flex office est venu aussi le principe d’une variété d’espaces entre laquelle jongler selon ses besoins, l’aménagement selon les usages. Mais c’est vrai qu’il y a plein d’avantages aujourd’hui à la flexibilité. Le télétravail a un réel impact sur le bureau, avec des taux d’occupation très variables d’un jour à l’autre, de nouveaux besoins. Un cabinet d’architectes a d’ailleurs trouvé le concept de “bureau élastique” : des espaces de travail multi-fonctions, pensés pour s’adapter aux jauges variables avec du mobilier modulable. 

Cette modularité des espaces permettra d’être très agile dans le bâtiment. En tant qu’urbaniste, je trouve que cela rejoint complètement les pensées qu’on a au niveau urbain. Il n’est pas si facile de transformer des bureaux en logements, ou de reconvertir une zone industrielle. Pourtant, c’est une clé incontournable d’une ville résiliente et durable.

Une petite conclusion ? 

La crise sanitaire actuelle est une période inédite pour remettre à plat un nombre illimité de questions liées au travail, et les espaces de travail en font partie. Cette réflexion doit évidemment se faire avec les salarié.e.s !

Ce sujet vous intéresse ? Découvrez l’article consacré à l’open space de Camille Rabineau publié sur son blog

Prochain épisode : le futur des espaces de travail vu par une agence de conseil et d’architecture d’intérieur renommée, Label Experience

Article précédent Notre méthodologie pour calculer notre impact positif
Article suivant Future of Workspace (Episode 1) : Les grandes tendances dans l’aménagement de bureaux après la pandémie